Gourami perlé ( leeri) (Trichopodus leerii )



Gourami perlé désigné depuis janvier 2013 sous le nom scientifique Trichopodus leerii, il est appelé communément gourami perlé, Gourami lerri ou Gourami mosaïque. C’est une espèce de poissons exotiques d’eau douce de la famille des Osphronémidés, provient du Sud-Est d’Asie. Sa reproduction en captivité est la plus simple qui soit, elle se déroule parmi les massifs de plantes flottantes.

  • Synonymes: Trichogaster leeri , Trichopodus leeri, Trichopus leerii , Trichogaster leerri
  • Noms communs français : Gourami perlé , Gourami leeri , Gourami mosaÏque , gourami lerry , Gourami leerii ,
  • Noms communs anglais : Perl Gourami , Mosaic Gourami , Leeri , Diamond gourami , Lace gourami
  • Nom scientifique : Trichopodus leerii
  • Descripteur: (Bleeker, 1852)
  • Répartition géographique : Asie (Péninsule de malacca, Thailande, Sumatra, Bornéo ). Il évolue dans tous les cours d’eau pourvu d’une végétation fournie .
  • Espérance de vie : de 3 ans à 8 ans
  • Taille: 12 cm
 Gourami perlé ( leeri) (Trichopodus leerii )

Gourami perlé (Trichopodus leerii )

Classification scientifique
Classe: Actinopterygii
Sous-classe: Neopterygii
Ordre: Perciformes
Sous-ordre: Anabantoidei
Famille: Osphronemidae
Sous-famille: Luciocephalinae
Genre: Trichogaster

Description

Dépasse rarement 12 cm en aquarium. Le Gourami perlé est un poisson magnifique possède un corps étiré en hauteur et en longueur , aplati sur les côtés, aux taches typiques nacrées brillent d’un vif éclat sur le corps et les nageoires. Les nageoires ventrales dites aussi pelviennes sont réduites à un seul rayon très long et servent d’organes tactiles. La poitrine, la gorge et le ventre du mâle sont rouge, orange ou violets. La femelle possède des couleurs ternes moins marquées. Le poisson Trichopodus leerii possède un organe respiratoire complémentaire appelé labyrinthe, à l’arrière de l’œil, il lui permet d’extraire l’oxygène de l’air de la surface.

Comportement en aquarium

Le Gourami perlé est sociable, pacifique, mais craintif, il développe de bonnes relations avec ses congénères, ignorant totalement les autres espèces, il peut partager l’aquarium avec d’autres poissons vivant dans le même biotope. Petits Characidés, Cichlidés américains et bien sur des Bélontiidés.

Maintenance en aquarium

Le  Gourami perlé se plaît Dans un aquarium communautaire de 150 litres, comportant d’exubérantes zones de végétation en périphérie disposées sur un substrat sablonneux, composés des plantes de la famille des Aponogétonacées ou des Alismatacées et d’autres plantes à fort enracinement et à larges feuilles .
Les paramètres de l’eau conservation

Nettoyage des masses filtrantes tous les trois ou quatre semaines par de l’eau déchlorée pour ne pas détruire les colonies de bactéries nitrifiantes qui éliminent les nitrites et régule l’azote au sein de l’aquarium et des apports d’eau neuve réguliers d’au moins 25 % du volume de l’aquarium.

Pour un aquarium d’une hauteur d’eau de 40 à 50 cm, on a besoin de deux à trois tubes de 25 W , il faut compter 1 W pour 2 litres d’eau donc prévoir un éclairage de 75 W pour un aquarium de 150 litres. L’éclairage de 11 à 12 heurs par jour est fixé au moyen d’un programmateur. Un lit de plantes flottantes à la périphérie atténue et tamise la lumière et laisse un espace libre au centre.

Nourriture:

Le Gourami perlé est Omnivore, son régime alimentaire est composé de proies vivantes (tubifex, cyclops et artémias, enchytrées, daphnies, les vers de vase (larves de mouches chironomes) et les larves de moustiques noir) ainsi que des aliments lyophilisé , nourriture aquariophilie et aussi végétale.

Reproduction du Gourami perlé (Trichopodus leerii)

Pour la reproduction du Gourami perlé, on choisit un bac de 50 à 80 litres, avec un lit de plantes flottantes à la surface de l’eau, au milieu desquelles, le mâle construit un nid d’écume. Le bac de ponte, muni d’un couvercle, ne doit pas contenir ni filtre ni aérateur, pour ne pas détruire le nid d’écume.
Les paramètres de l’eau de reproduction

Il faut conditionner les reproducteurs par une alimentation carnée et de préférence vivante telle que artémias adultes, vers de vase (larves de mouches chironomes), et larves de moustiques noir. La femelle prend vite de l’embonpoint, c’est à ce moment qu’il convient de préparer l’eau pour la reproduction et d’aménager le bac de ponte. Il faut placer la femelle dans un autre bac à côté du bac de ponte Le mâle bâtit un nid d’écume entre les plantes flottantes, c’est le moment d’introduire la femelle dans le bac de ponte. La ponte, précédée d’une vive parade amoureuse se déroule sous le nid d’écume, le mâle enlace la femelle, puis un chapelets d’œufs très légers par la graisse qu’ils contient, remonte dans le nid flottant. C’est une espèce très prolifique qui produit jusqu’à 2000 œufs par ponte. Le mâle chasse la femelle du nid, c’est le moment d’écarter la femelle de l’aquarium de ponte. L’incubation dure 24 heurs, dés que les alevins nage librement, on écarte aussi le mâle du bac. Les alevins seront nourris avec des infusoires  ou des rotifères et après 3 jours environ ils consomment des nauplies d’artémias fraîchement écloses. Les alevins grandissent rapidement s’ils sont copieusement nourris de proies vivantes ( vers de vase hachés très finement ).

Liste des principaux maladies du poisson Gourami perlé (Trichopodus leerii )