Mikrogeophagus ramirezi



Mikrogeophagus ramirezi appelé communément Ramirezi ou Cichlidé nain de Ramirez, cette espèce de poisson exotique d’eau douce de la famille des cichlidés  provient d’Amérique du Sud. Sa reproduction en aquarium s’obtient sans difficulté.

  • Synonymes Mikrogeophagus ramirezi Papiliochromis ramirezi Pseudoapistogramma ramirezi Apistogramma ramirezi microgeophagus ramirezi Pseudogeophagus ramirezi
  • Noms communs français : Ramirezi, Ramis, Cichlidé nain de Ramirez , iroquois,
  • Nom commun anglais : Ramirez’s Cichlid , Ram cichlid ,
  • Noms scientifique : Microgeophagus ramirezi , Mikrogeophagus ramirezi
  • Espérance de vie:  2 ans
Mikrogeophagus ramirezi

Mikrogeophagus ramirezi

Classification scientifique Classe: Actinopterygii Sous-classe: Neopterygii Ordre: Mikrogeophagus Famille: Cichlidae Genre:  Mikrogeophagus Descripteurs: (Myers & amp; Harry, 1948) Répartition géographique : Venezuela , Colombie , Bolivie

.

Description

Atteint 5 cm à 6 cm pour les femelles et 7 cm pour les mâles . Son corps comprimé latéralement et légèrement allongé, chatoie de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, avec des raies noires et les yeux rouge, le deuxième rayon de la nageoire dorsale du mâle est plus développé que les autres rayons, il est aussi plus coloré que la femelle.

Comportement en aquarium

Mikrogeophagus ramirezi est territorial, il possède des relations particulièrement agressives au cours des périodes de reproduction, il devient beaucoup plus paisible ensuite.

Maintenance en aquarium

Le poisson Mikrogeophagus ramirezi s’élève facilement Dans un aquarium communautaire assez spacieux de 100 litres. On dispose quelques touffes de plantes décoratives luxuriante en périphérie avec un substrat sablonneux. L’aquarium doit offrir des cachettes parmi les empilements rocheux.

Pour un aquarium de 100 litres un éclairage de 50 W est largement suffisant (1 W pour 2 litres). Il faut laisser une partie du bac sous un éclairage faible ou tamiser la lumière par un lit de plantes de surface. plantes Parmi les plantes qui supportent une lumière relativement forte figurent Echinodorus, Sagittaria, Vallisneria, Lagarosiphon, Elodea. Et dans la partie ombragée de l’aquarium, les membres de la famille des Aracées (Cryptocoryne, Anubias) etc.

  • Entretien

Le nettoyage des masses filtrantes doit être effectuer tous les quatre semaines par une eau déchlorée, pour ne pas détruire les colonies de bactéries nitrifiantes qui éliminent les nitrites dans l’eau. Un changement d’eau chaque mois d’au moins 30 % du volume de l’aquarium car le Mikrogeophagus ramirezi est très sensible aux traces de nitrite.

  • Équipement

Un filtre intérieur d’un débit de 300 l/h est très suffisant pour un aquarium de 100 litres, ou un filtre extérieur activé par une pompe de 300 l/h. Un chauffage de 100 W permet de maintenir la température à 25°C.

  • Eau

Les paramètres de l’eau de conservation :

De réguliers et fréquents renouvellement d’eau,  maintient le  Ramirezi en bonne santé et ravivent les teintes de ce poisson.

Nourriture

Omnivore, le poisson  Mikrogeophagus Ramirezi apprécie une alimentation variée, les proies vivantes constitue un appoint apprécie (artémias, cyclops, daphnies, enchytrées tubifex, les larves de moustiques noir et les vers de vase (larves de mouches chironomes).

Reproduction du poisson ramirezi (Mikrogeophagus ramirezi)

Sa reproduction s’obtient sans difficulté dans un bac de 100 litres planté d’une végétation dense, un éclairage suffisant. Au fond recouvert d’un substrat sablonneux, on dispose quelques pierres.
Les paramètres de l’eau de reproduction :

Les géniteurs ramirezi sont d’abord copieusement alimentés de proies vivantes (artémias, vers de vase (larves de mouches chironomes), tubifex, larves de moustiques noir). La femelle pond environ 200 œufs sur substrat découvert ( une pierre ou dans un creux dans le sable). Les géniteurs veillent sur les œufs, mais il est également possible d’aérer artificiellement à proximité de la couvée et de remplacer ainsi leur soins . Les œufs éclose après 72 heurs d’incubation. les alevins consomment d’abord des infusoires ou des rotifères , puis des nauplies d’artémias, ils sont extrêmement sensibles aux oscillations de température et aussi à la pollution de l’eau. Les alevins grandissent normalement s’ils sont copieusement nourris de proies vivantes (vers de vase hachés très finement).

Liste des principaux maladies du poisson Mikrogeophagus ramirezi