Colisa lalia



Colisa lalia appelé communément Gourami nain. Sa reproduction en aquarium est accessible, à condition de respecter ses besoins très précis quant aux qualités physico-chimique de l’eau. Ce poisson d’eau douce de la famille des Osphronemidés est originaire d’Inde et on le rencontre notamment dans le Gange, il fréquente les eaux pauvres en oxygène. Il met en valeur différentes nuances de bleu et de rouge. Il est connu en Europe depuis 1903.

  • Synonymes

Colisa Lalia ,Colisa unicolor, Polyacanthus lalius, Colisa lalia, Colisa lalius, Trichopodus lalius.

  • Noms communs français : colisa lalia , gourami nain
  • Nom commun anglais: Dwarf Gourami
  • Nom scientifique: Trichogaster lalius
  • Répartition géographique  : Inde , dans la Gange , le Jumna , et leBrahmapoutre
  • Espérance de vie: 3 à 5 ans
Colisa lalia

Colisa lalia

Classification scientifique:
Classe: Actinopterygii
Sous-classe: Neopterygii
Ordre: Perciformes
Famille: Osphronemidae
Genre: Trichogaster
Espèce: Trichogaster lalius
Descripteur: (Hamilton, 1822)

.

Description :

Dans le milieu naturel, le Colisa lalia adulte peut atteindre 7 cm mais en captivité il n’excède pas 5 cm. Il est l’un des poissons les plus beaux et les plus appréciés. Le mâle est beaucoup plus richement coloré que la femelle, son corps allongé, de forme ovoïde, comprimé latéralement, arbore différentes nuances de bleu et de rouge. Il est strié de 12 ou 13 raies transversales rouges, bleues et vertes. La gorge est bleu indigo, l’œil est rouge sang. Les nageoires pelviennes sont réduites à un seul rayon très long et servent d’organes tactiles. Il possède un organe respiratoire complémentaire appelé labyrinthe, situé à l’arrière de l’œil et qui lui permet de déglutir de l’air en surface.

Dimorphisme sexuel

le mâle Colisa lalia  est bleu rayé de rouge la femelle plus claire que le mâle. Les nageoires sont plus arrondies.

Comportement en aquarium:

Le Colisa lalia est un poisson paisible et pacifique, craintif et territorial. qui peut parfaitement cohabiter avec d’autres espèces calmes mais les contacts entre deux mâles sont parfois houleux, cette agressivité est souvent accentué par l’exiguïté de l’aquarium, un seul spécimen doit être maintenu en compagnie de deux femelles dans un aquariums d’au moins 100 litres d’eau, les mâles ont, entre eux, des combats de rivalité qui se terminent généralement par des blessures très graves ou la mort de l’un des adversaires.

Maintenance en aquarium:

Le poisson Colisa lalia se plaît dans un aquarium communautaire  de 100 litres, densément végétalisé en périphérie , avec un substrat sablonneux , ou un aquarium de 250 litres pour deux mâles et 3 à 4 femelles.

  • Eau

Les caractéristiques de l’eau pour la conservation :

un aquarium de 100 litres a besoin d’un éclairage de 50 W ( 1 W pour 2 litres ). Il faut laisser des zones de l’aquarium sous un éclairage faible ou bien tamiser la lumière par un lit de végétaux flottants

Il convient de planter l’aquarium dans les endroits claires par des plantes qui supportent une lumière relativement forte (Echinodorus, Sagittaria, Vallisneria, Lagarosiphon, Elodea). Les endroit moins éclairés peuvent recevoir les membres de la famille des Aracées (Cryptocoryne, Anubias).

  • Entretien

Le nettoyage des masses filtrantes doit être exécuter tous les quatre ou six semaines par une eau déchlorée, pour conserver une grande colonies de bactéries nitrifiantes qui transforment les nitrites en nitrates dans l’eau. Un changement d’eau chaque mois d’au moins 30 % du volume de l’aquarium convient bien pour les Colisa lalia.

Pour un aquarium de 100 litres, il est nécessaire d’installer un filtre interne ou externe avec un débit 300 l/h. Un chauffage de 100 W est largement suffisant pour porter la température du bac à 25°C.

Nourriture

Omnivore, le poisson Colisa lalia consomme tous les types de nourritures (flocons, nourritures vivantes, congelées ou végétales). Les larves de moustiques et les artémias constituent un appoint apprécie.

Reproduction du Colisa lalia.

Pour la reproduction du Colisa lalia , il leur faut un bac de 20 à 30 litres muni d’un couvercle, avec un épais tapis de plantes flottantes à la surface de l’eau ( Riccia, des Salvinia, des Pistia, et de préférence la mousse de Java (Vesicularia dubyana)).
Les caractéristiques de l’eau pour la reproduction :

Il sera alors important de nourrir copieusement les géniteurs Gourami nain  par une alimentation carnée de préférence vivante ( artémias adultes, vers de vase (larves de mouches chironomes), et les larves de moustiques noir). Il convient d’abord d’installer la femelle dans un autre bac à côté du bac de ponte ou de séparer le couple à l’aide d’une cloison de verre. Le mâle construit un nid d’écume entre les plantes flottantes. Le nid achevé, vous pouvez enlever la vitre de séparation. Un combat s’engage, au cours d’un acte de ponte, le mâle enlace la femelle, qui libère un chapelets d’œufs aussitôt fécondés par le mâle. Après la ponte la femelle harcelée sera retirée du bac de ponte. Le nombre d’œufs expulsés peut aller jusqu’à 200. Le mâle prend soin des œufs et des alevins. L’incubation dure environ selon le degré de la température 24 à 30 heurs. Dés que les alevins nagent librement, on retire aussi le mâle. Les alevins peuvent recevoir comme première nourriture des infusoires ou des rotifères et après 10 jours, ils acceptent des nauplies d’artémias.

Pathologies

Les poissons Colisa lalia (Gouramis nains) ont la réputation d’attraper facilement des maladies, la présence des germes pathogénes dans l’aquarium, les Colisa lalia  seraient les premiers à en souffrir. une affection fréquente en aquarium est la maladie dite (des trous). plusieurs espèces peuvent être atteintes par ce mal et en particulier les colisa. Cette maladie se caractérise par l’apparition de lésions creuses sur la peau, il est causé par des parasitaires flagellés (Hexamita et spironucleus). qui vivent dans l’intestin des poissons. Pour le traitement on peut utiliser un Métronidazole ( Flagyl ), il s’utilise en bains dans un bac hôpital (1 g pour 100 litres d’eau jusqu’à 2 g en cas de résistance), on peut également utiliser les autres dérivés de ce médicament, comme le Kétoconazole  (Nizoral), le Miconazole  ( Daktarin ) et le Ténonitrinazole ( Atrikan ). Lorsque les parasites sont installés dans le foie ou les reins ce mal se développe très rapidement, il y a apparition de lésions sur la peau. Les colisa sont aussi sensibles à l’oodiniose (la maladie du velours).

Liste des principaux maladies du poisson Colisa lalia