Aquarium d’eau douce et qualité physico-chimique de l’eau



Aquarium d'eau douce

Aquarium d’eau douce

Un aquarium d’eau douce est un morceau de nature, sans toutefois en être la copie, le moyen le plus pratique pour maintenir l’équilibre biologique dans un aquarium est évidemment de choisir un grand aquarium, plus l’aquarium est grand, plus son entretien est facile. Un grand volume d’eau offrent aux poissons du bac des conditions de vie plus stable, il est donc plus facile de maintenir un équilibre biologique optimal.
Le tableau ci-dessous indique les dimensions, volumes et aussi l’épaisseur du verre des aquariums.

Volume (litres) Longueur (cm)> Largeur (cm) Hauteur (cm) Épaisseur du verre (mm)
60 50 40 30 6
200 100 50 40 8
375 150 50 50 10
450 180 50 50 10
600 200 50 60 12

L’emplacement de l’aquarium

L’aquarium doit être en harmonie avec le milieu qui l’entoure, il joue le rôle d’un tableau vivant et coloré, extrêmement décoratif, il faudrait songer à son futur emplacement et de prendre en considération certains facteur avec une réflexion poussée avant de choisir l’emplacement de l’aquarium, il ne doit pas recevoir la lumière directe du soleil, qui risque de provoquer un réchauffement de l’eau et une prolifération des algues indésirables à la majerité des poissons d’aquarium d’eau douce, le support de l’aquarium doit être suffisamment puissant et stable.

La température dans l’aquarium d’eau douce.

Les poissons d’aquarium d’eau douce venant des tropiques ont besoin d’une température constante de 22°C à 28°C, dans un aquarium chauffé, règnent toute l’année des conditions constantes. Il est donc plus facile de maintenir l’équilibre biologique, et permet alors un plus grand choix de plantes et poissons. Les aquariums sont généralement chauffés par des résistances électriques combinées à un thermostat.
poissons d’aquarium d’eau douce (zones froides) 10°C à 20°C
poissons d’aquarium d’eau douce ( zones tropicales ) 22°C à 28°C
poissons d’aquarium d’eau saumâtre ( tropicales ) 20°C à 26°C

Filtration dans l’aquarium d’eau douce:

Les matières organiques ( fientes, végétaux morts, restes de nourritures) s’accumulent dans l’aquarium et leur décomposition consomme l’oxygène du bac, l’eau trouble et change de couleur, le moyen le plus simple et le plus radical pour éviter ces problèmes demeure, leur élimination physique, par filtration. Les débutants en la matière commettent souvent l’erreur de changer l’eau. Le filtre absorbe les particules en suspension, et permet ainsi de conserver un milieu de qualité correcte le plus longtemps possible, l’aquariophile doit périodiquement contrôler les propriétés physico-chimique du milieu, afin de stabiliser les principaux paramètres à un niveau optimal. Les filtres dans l’aquarium d’eau douce sont de trois types : Filtres d’intérieur, Filtres extérieurs et Filtres sous sable.
Les différents matériaux de filtration :Installer un filtre extérieur dans un aquarium d’eau douce n’est pas très compliqué, par contre les filtres sous sable sont efficaces mais leur nettoyage oblige à la réfection totale de l’aquarium.
1-fibres synthétiques fines
2-tuyaux céramiques
3-l’éponge
4-charbon actif
5-tourbe en granulés
Le charbon actif a une action chimique en retenant les matières organiques en solution dans l’eau, il doit être changer régulièrement (une fois par mois). Les fibres synthétiques fines assurent une filtration mécanique en retenant les particules en suspension.
Les tuyaux céramiques. Les colonies de bactéries qui se développent progressivement entres les tuyaux céramiques assurent une filtration biologique. Les substances azotées et organiques ( déjections des poissons et restes de plantes) présentes dans l’eau se décomposent par des bactéries en ammoniac (NH3) ou en ammonium (NH4+) selon le degré du PH dans l’eau ( potentiel en ions d’hydrogéne ) c’est à dire si le PH est supérieur à 7 de plus en plus d’ammoniac apparaît dans l’eau, et pour un PH inférieur à 7, l’ammonium non toxique qui se forme, l’ammoniac (NH3) se transforme en ammoniaque (NH4OH) .

Cycle de l’azote dans l’aquarium d’eau douce.

Cycle de l'azote dans l'aquarium d'eau douce

Cycle de l’azote dans l’aquarium d’eau douce

L’ammoniaque (NH4OH) est un produit les plus toxiques de cette décomposition pour la plus parts des organismes aquatiques, en particulier les poissons d’aquarium d’eau douce, l’ammonium (NH4+) est toxique seulement dans des concentrations très élevées. Pendant le second stade du cycle des substances azotées grâce aux bactéries nitrosomonas l’ammonium (NH4+) ou l’ammoniaque (NH4OH) sont transformés en nitrites (NO2-). Dans la troisième phase du cycle des substances azotées , les bactéries filtrantes nitrobacters décomposent les nitrites en nitrates. Les nitrates (NO3-) est une substance nutritive pour les plantes et favorisent une prolifération des algues dans l’aquarium.

L’ammoniac ( NH3 ) se transforme en ammoniaque ( NH4OH )

Nitrification

NH4OH ( Ammoniaque )———————–> NO2- ( nitrite )
ou NH4+ ( Ammonium ) bactéries nitrifiante
Nitrosomonas

NO2- ( nitrite ) —————–> NO3- ( nitrate )

bactéries nitrobacter

pour un aquarium d’eau douce en bon état:

  • Vérifier la température de l’eau chaque jour.
  • Changement d’eau chaque semaine d’au moins 20 % du volume de l’aquarium, par de l’eau déchlorée et présentant les mêmes paramètres.
  • Testez régulièrement les paramètres de l’eau pour s’assurer que les niveaux de pH, l’ammoniac, nitrite, nitrate, la dureté, l’alcalinité et le chlore sont normales. Les kits de test d’eau sont disponibles pour mesurer ces paramètres dans les magasins d’aquariophilie.
  • Nettoyage des masses filtrantes chaque semaine et remplacer le carbone chaque mois.
  • Nettoyage des algues sur les vitres et les éléments du décor.
  • Bouturage et taille des plantes.
  • Test des paramètres de l’eau de l’aquarium d’eau douce:

Il est important de surveiller de près la qualité de l’eau. Les informations ci-dessous vous aideront à évaluer les niveaux des paramètres de l’eau de l’aquarium.

Niveau de pH

TEST eau aquarium  Aquarium d'eau douce- plage normale: 6.5-8.2
Il s’agit de la mesure de l’activité chimique des ions d’hydrogène dans l’eau (H+, il est noté aussi H3O+). La stabilité du pH est liée à l’alcalinité de l’eau et de la dureté. Les changements rapides de pH sont néfastes pour les poissons d’aquarium.

Le chlore et les chloramines

- RÉSULTAT NORMAL: 0,0 mg / L
Le chlore et les chloramines sont ajoutés à l’eau de la ville destinée à la consommation humaine. Vous aurez besoin d’utiliser toujours un dechlorinator lors de l’ajout d’eau dans un aquarium.

Ammoniac

- résultats normaux: 0,0 à 0,25 mg / L
Les aquariums avec des systèmes de filtration fonctionnant correctement ont un niveau d’ammoniac très faible. pour les problèmes d’empoissonnement des poissons dû à l’ammoniaque se reporter à l’article Empoissonnement des poissons  à l’ammoniaque

Nitrite

- résultats normaux: 0,0-0,5 mg / L
Le nitrite réduit la capacité du sang de poissons à transporter l’oxygène. Vous pouvez baisser le taux de nitrite dans l’aquarium en effectuant un changement partiel de l’eau. L’ajout de sel à l’eau à 0,1-0,3% (1-3 cuillères à café de sel d’aquarium par gallon d’eau) réduit également la toxicité des nitrites.

Nitrate

- niveau normal: 0-40 mg / L
Si les niveaux de nitrates dépassent 40 mg / L, les changements d’eau peuvent être utilisés pour diminuer le taux de nitrate dans l’eau de l’aquarium. Des niveaux élevés de nitrate peuvent également entraîner une augmentation de la croissance des algues.

Dureté

- niveau normal: 100-250 mg / L
D’eau avec une dureté élevée a généralement un pH élevé. Adoucissement de l’eau va baisser le pH. La plupart des poissons s’adapter à des niveaux modérés de dureté.

Dureté

- niveau normal: 120-300 mg / L
Une faible alcalinité, votre aquarium peut subir des variations brutales de pH. Augmenter l’alcalinité de l’eau pour stabiliser le pH

Température

- plage normale: 23-28 º C (74-82 º F)
Utiliser un chauffage d’aquarium pour maintenir des températures stables de l’eau. Brusques changements de température sont nocifs pour les poissons tropicaux et peuvent entraîner un embolie cardiaque.

Nourriture des poissons d’aquarium d’eau douce.

Dès l’instalation des poissons dans un aquarium, il faut s’assurer que l’on peut réaliser les conditions d’acclimatation qui leur sont indispensables. Ainsi, par exemple, les poissons carnassiers ne consomment aucune nourriture sèche. Mais même les espèces ordinaires ne doivent pas recevoir la même nourriture tout au long de l’année. Chaque sorte de nourriture contient certaines substances et c’est grâce à une alternance de distributions régulière de matières alimentaire qu’on peut fournir aux poissons d’aquarium une nourriture adéquate.
Celle-ci est importante non seulement pour les poissons, mais aussi pour l’hygiène de l’aquarium. Il faut nourrir les poissons d’aquarium peu et fréquemment, une ou deux fois par jour, il ne faudra distribuer que la nourriture qui va être ingérée immédiatement. Un jour par semaine, on s’abstiendra de donner toute la nourriture, afin que l’excès de nourriture soit consommée.
En effet, la nourriture non consommée par les poissons se décompose, et chaque particule nom consommée va polluer l’eau, ce qui favorise la multiplication excessive des bactéries indésirables et aussi des protozoaires et des infusoires qui, à leur tour, peuvent provoquer des maladies, surtout en hiver dans des aquariums non chauffés ou des bassins extérieurs.Les poissons sont plus fragiles avec la diminution de la température de l’eau, la digestion des poissons et les échanges organiques se ralentissent. C’est pourquoi, en hiver et dans des bacs ou bassins non chauffés, on nourrira les poissons au plus trois fois par semaine, et chaque fois uniquement la ration nécessaire et suffisante.
Les poissons carnivores doivent consommer toute l’année une nourriture vivante. pour les poissons herbivores un apport de matières végétales sous la forme d’algues vertes constitue un appoint
apprécie et aussi une nourriture sèche et des végétaux. Cependant, la plupart des poissons d’aquarium acceptent une nourriture mixte composée de nourriture vivante ou congelée et complétée par de la nourriture sèche.
En ce qui concerne la nourriture vivante, les vers de vase (larves de chironome) et les Tubifex sont particulièrement recommandés.