Reproduction des poissons d’aquarium



La reproduction des poissons d’aquarium en captivité est le signe d’une bonne acclimatation.  L’instinct naturel de reproduction est particulièrement fort chez les poissons d’aquarium. Il est donc facile d’en déduire qu’un poisson qui ne se reproduit pas, n’est pas dans son état normal.Reproduction des poissons d'aquarium

Etat des couples

Le choix des poissons géniteurs est primordial et il est très important de posséder un couple de poisson pour la reproduction en bonne santé, jeune et bien nourri. Les poissons adultes trop âgés se reproduisent mal. Dans la nature, les poissons se reproduisent régulièrement soit à chaque changement de saison (le cas des poissons voile de chine), soit à des intervalles réguliers (barbus de sumatra), à partir du moment où ils ont atteint leur maturité sexuelle et jusqu’à leur mort, qui est souvent beaucoup plus précoce qu’en élevage en aquarium. Dans le cas des poissons ovipares, une femelle qui ne peut pas pondre régulièrement devient stérile car ses ovaires dégénèrent. L’aquariophile qui possède un couple doit veiller à ce que la ponte se fasse aux époques favorables.
Certains poissons ovipares refusent de se reproduire dans un aquarium communautaire;  si cela se produit, le résultat est souvent nul, les œufs étant dévorés par les autres poissons de l’aquarium. Il faut, par conséquent, prévoir un aquarium de ponte ( 8 à 20 litres pour les poissons qui ont une taille inférieur à 6 cm, et de 20 à 50 litres pour une taille supérieur à 8 cm). Si le mâle et la femelle sont séparés pendant quelques jours (de 7 à 15 jours), la ponte se produit facilement lorsqu’on réunit à nouveau les poissons reproducteurs.
Chez plusieurs espèces de poissons d’aquarium la reproduction est stimulé d’abord par une augmentation de la température et une faible hauteur d’eau (reconstitution de la saison sèche) pendent quelques jours et ensuite l’addition d’une petite quantité d’eau neuve avec un pH généralement inférieur la valeur du PH de l’eau de l’aquarium d’ensemble.à l’état sauvage, la reproduction des poissons se fait souvent après les premières pluies tropicales (c’est le cas des tétra néon).
D’autres espèces fraient à des heures fixes, soit le matin si l’aquarium est ensoleillé (Les Characidés,Les Cyprinidés …) soit le soir lorsqu’il fait obscur (Les Labyrinthidés (Anabantidae), Les Cichlidés…). Les poissons des forêts tropicales préfèrent une eau douce, légèrement acide, même s’ils vivent habituellement dans une eau dure. Afin d’éviter que les poissons ne mangent leurs œufs, il est conseillé de planter abondamment les aquariums et de garnir le fond des bacs de ponte de cailloux pour fixer les plantes, entre les interstices desquels les œufs trouveront un abri. On peut également disposer un grillage fin à quelques centimètres du sol. Il faut écarter les géniteurs immédiatement après la ponte, à l’exception des Cichlidés et les mâles des Labyrinthidés (Anabantidae) qui veillent sur leurs œufs et leurs alevins.
A leur naissance, les alevins possèdent un sac vitellin (vésicule vitelline) qui suffit à les faire vivre pendant quelques jours, généralement 3 jours, et même une semaine. Une alimentation supplémentaire n’est pas nécessaire durant cette période. C’est après que surgissent les difficultés de la première nourriture. Les alevins doivent toujours avoir l’estomac plein et leur nourriture doit être aussi variée que possible (Infusoires, rotifères, nauplies d’artemias, petits daphnies…).

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille Anabantidae (Betta, Macropode, Gourami leeri (Trichogaster leeri ),…):

Le sol de l’aquarium de ponte sera garni de 5 à 7 cm de sable, dans lequel on installera quelques massifs de plantes aquatiques avec autant de pierres, afin de constituer des cachettes devenant éventuellement des lieux de refuge pour les femelles après ponte.
Taille de l’aquarium de ponte:
Les Betta et les colisa demandent un bac de reproduction d’environ 10 litres, avec une hauteur de 15 cm.
Pour les Macropode et les Gourami leeri , on a besoin d’un aquarium de 30 à 50 litres, avec une hauteur de 15 cm.
Filtration: Le filtrage n’est pas indispensable.
Les paramétrés de l’eau de reproduction:

on choisit un bac garni de quelques plantes flottantes à la surface de l’eau, au milieu desquelles,le mâle construit un nid d’écume. Il faut tout d’abord conditionner les géniteurs par une nourriture riche en protéine et de préférence vivante telle que les larves de moustiques, artémias adultes, vers de vase (larves de mouches chironomes). La femelle prend de l’embonpoint, c’est à ce moment qu’il convient de préparer l’eau pour la reproduction et d’aménager l’aquarium de ponte. Il faut placer la femelle dans un autre bac à proximité du bac de ponte. Le mâle bâtit un nid d’écume entre les plantes flottantes, c’est juste le moment d’introduire la femelle dans l’aquarium de reproduction. La ponte se déroule sous le nid d’écume, le mâle enlace la femelle, puis un chapelets d’œufs très légers par la graisse, remonte dans le nid flottant. Le mâle chasse la femelle du nid, c’est le moment de replacer la femelle dans l’aquarium d’ensemble.
L’incubation dure généralement 24 heurs, le mâle veille sur les œufs et les alevins, dés que les alevins nagent librement, on écarte aussi le mâle du bac de ponte. Les alevins seront nourris au début avec des infusoires ou des rotifères et après 3 jours environ ils se nourrissent des nauplies d’artémias. Les alevins grandissent rapidement s’ils sont copieusement alimentés de proies vivantes.

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille des Callichthydés  (Corydoras aeneus ou Corydoras.julii …)

il convient d’utiliser un aquarium de 50 cm, garni de plantes à touilles dures (les anubias, sagittaria, vallisneria) avec un filtrage discret sous sable.
Les paramètres de l’eau de reproduction:

Le couple pour la reproduction est former d’un mâle et un femelle ou deux mâles pour une femelle (une femelle prête à pondre se reconnaît aux tâches rougeâtres sous son ventre). Les géniteurs seront conditionnés par une nourriture vivante de préférence vers de vase ou tubifex. Avant la ponte, il convient de baisser le niveau d’eau et d’augmenter la température pour reconstruire la saison sèche. De légers écarts de température, et de faibles apports d’eau neuve stimulent souvent les poissons à pondre .

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille des Poeciliidés. (xipho (Xiphophorus helleri)
Reproduction des poissons d'aquarium

Pour la reproduction des poissons vivipares, il est toujours préférable d’acheter plusieurs jeunes poissons ( 8 à 12 sujets) et de les laisser s’apparier en toute liberté dans un aquarium volumineux garni d’une végétation dense composée de plantes aquatiques à feuillage finement divisé. La fécondation des femelles vivipares, généralement précédée d’une cour très curieuse à observer, se produit fréquemment dans un aquarium communautaire. Il est nécessaire, cependant, d’isoler la femelle pleine dans un aquarium spécifique garni d’un épais tapis de plantes de surface à feuillage finement divisé ( riccia ) qui offre des abris suffisants pour les alevins, afin de sauver le plus d’alevins possible de la voracité des géniteurs . La naissance des alevins se produit par des contractions, les larves, sitôt expulsés déchirent la membrane de l’œuf et se mettent à nager parmi les plantes flottantes. La femelle très vorace à l’encontre des alevins, doit être repêchée dès la fin de la ponte. Les alevins sont capables de consommer des nauplies d’artémias et ne sont guère difficiles a élever.

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille des Cichlidés d’Amérique du sud (Discus (Symphysodon discus scalaire (Pterophyllum scalare)…)

Reproduction des poissons d'aquarium
La reproduction des Cichlidés d’Amérique du sud est assez complexe mais les amateurs avertis parviennent à obtenir des naissances.Les Cichlidés d’Amérique du sud se choisissent mutuellement au sein d’un groupe de 6 à 8 jeunes poisson de 5 à 6 cm (scalaire et discus ) qui vivait en parfaite harmonie dans un grand aquarium d’ensemble.
Après quelques mois les couples se forment, chaque couple constitue un territoire bien délimité dans une zone de l’aquarium, c’est à ce moment qu’il convient d’isoler le couple formé dans un aquarium séparé de 150 litres à 200 litres et de les nourrir par des proies vivantes. La femelle prend de l’embonpoint, le couple va tout inspecter pendant quelques heurs jusqu’à trouver un support de ponte pour déposer ses œufs,  la femelle commence ensuite a nettoyer soigneusement le site de ponte, parfois avec l’aide du mâle.
Les paramètres de l’eau de reproduction :

Dés que le site de ponte est choisi, le mâle ne s’éloigne plus de la femelle. La femelle ponde les œufs  que le mâle féconde aussitôt sur un support de ponte préalablement nettoyée. Il n’est pas rare que les géniteurs dévorent leur première portée .
Chaque parent s’occupe des œufs  et assure à tour de rôle la défense du
territoire autour du site de ponte jusqu’à l’éclosion. Les alevins possèdent une vésicule vitelline qui suffit à les faire vivre pendant quelques jours et restent accrochés durant quelques jours pendant lesquels, leurs parent les déplacent à intervalles réguliers.
Pour plus d’information sur la reproduction et l’élevage se reporter à celui du scalaire et discus.

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille des Cichlidés d’Afrique  (moori (Tropheus moorii)Cyrtocara moorii (Haplo bossu )...)

La reproduction est réalisable dans un grand aquarium végétalisé par des plantes résistantes bien enracinées. Des amas rocheux et des racines de bois mort serviront de support de ponte disposés sur substrat sablonneux. Les paramètres de l’eau de reproduction :

On introduit Dans l’aquarium de ponte un mâle en compagnie de 2 à 4 femelles. Ces poissons sont des incubateurs buccaux. Les femelles pondent une dizaine d’œufs que le mâle féconde aussitôt sur un support de ponte, rapidement pris en bouche par chaque femelle. Les parents prennent grand soin de leur couvée . De copieuses distributions de fine proies vivantes et un apport d’eau neuve assurent une croissance rapide des alevins.

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille Cyprinidae  (Barbus de sumatraDanio rerio, …)

La reproduction des espèces de poissons de la famille Cyprinidae est à la portée du débutant. Il demande des aquariums ne contenant pas du sable, mais seulement quelques touffes de plantes aquatiques et des galets, parmi lesquels tombent les œufs. Le filtrage n’est pas indispensable.
Il faut séparer les géniteurs par sex pendant une ou deux semaines et de porter la température de l’eau à 26°C. Les géniteurs doivent être âgés de 8 à 12 mois et stimulés avec des proies vivantes.
Les paramétrés de l’eau de reproduction :

Les aquariums de ponte doivent être placés dans un endroit un peu ensoleillé le matin. On introduit les couples le soir avant le couché du soleil dans les bacs de pontes. La ponte, précédée d’une vive parade amoureuse a eu lieu tôt le matin.

Reproduction des poissons d’aquarium appartenant à la famille Characidés  (Paracheirodon axelrodiTétra néon noir,…)

Les Characidés sont considérés comme très difficile à reproduire, mais leurs reproduction est réservée aux amateurs avertis. Elle se déroule dans un bac garni de mousse de java.
Les paramètres de l’eau de reproduction :

Les géniteurs âgés de 8 à 12 mois seront séparés par sexes et conditionnés par une nourriture vivantes, les femelles prennent de l’embonpoint en 2 semaines. L’aquarium de ponte est placé dans un endroit ombragé et doit également bénéficier de quelques rayons de soleil matinal. On introduit alors le couple reproducteur le soir avant le couché du soleil. La ponte précédée d’une vive parade nuptiale aura lieu généralement tôt le matin ou le lendemain.
Les reproducteurs doivent être retirés immédiatement après la ponte, sous peigne de les voir dévorer les œufs et les alevins qui éclosent en moins de 24 heurs. Les alevins fuient la lumière, l’aquarium de ponte doit être obscurci.Les alevins consomment des infusoires ou des rotifères et après environ une semaine ils sont capable de s’alimenter des nauplies d’artémias.