Poisson éléphant (Gnathonemus petersii)



Poisson éléphant (Gnathonemus petersii) est une espèce de poisson d’eau douce appartenant à la famille des mormyridea. Cette espèce de poisson possède un long museau  sensitif en forme de trompe très spécifique au genre Gnathonemus, qui lui  permet de fouiller le sol. Le mécanisme très complexe des impulsions électriques du poisson éléphant laisse présumer qu’ils possèderaient un cerveau plus développé que celui des autres poissons. Ce poisson semi-nocturne vit dans des eaux sombres et troubles car il aime l’obscurité et développe un comportement social particulier.
Fiche technique
Nom scientifique Gnathonemus petersii
Synonymes Gnathonemus petersii   (Günther, 1862)
Mormyrus petersii   Günther, 1862 Gnathonemus petersi  (Günther, 1862)
Gnathonemus brevicaudatus   Pellegrin, 1919
Gnathonemus Histrio  Fowler, 1936
Descripteur (Günther, 1862)
Taille 23 cm

Espérance de vie

 10 ans
Noms communs français Poisson elephant, Poisson éléphant de Peters,
Nom commun anglais Elephantnose fish,
Origine Afrique: Niger aux bassins du fleuve Congo
Biotope Cette espèce vit dans des eaux sombres et troubles car il aime l’obscurité. Il utilise pour s’orienter dans les eaux sombres un Organe électrique assez faible pour ne pas électrocuter les autres poissons par les décharges électriques.

Classification scientifique

Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Ordre Osteoglossiformes
Famille  Mormyridae
Genre  Gnathonemus
Espèce  Gnathonemus petersii  (Günther, 1862)

Description

poisson-elephant-gnathonemus-petersiiGnathonemus petersii  possède un corps allongé, comprimé latéralement, de couleur marron qui tire vers le noir selon les condition de maintenance, il est marqué sur la partie postérieure de son corps par des rayures blanches verticales. La bouche, petite, ronde, se situe juste au-dessus de son museau. Ce poisson est caractérisé comme son nom l’indique par un long museau sensitif en forme de trompe qui lui permet de fouiller le sol pour détecter les proies vivantes vermiformes. Il possède un organe électrique assez faible pour ne pas électrocuter les autres poissons par les décharges électriques; ils ne l’utilisent que pour s’orienter. Ces décharges électriques générées par les contractions musculaires, proviennent des organes électrgénes situés au niveau pédoncule caudal.
Les électrorécepteurs sont répartis sur toute la tête, le dos et les régions ventrales du corps, mais ils sont absents au niveau du pédoncule caudal. La nageoire Dorsale possède 25-31 rayons mous, l’Anal a 32-36 rayons mous.

Comportement en aquarium

Le poisson éléphant (Gnathonemus petersii) aime se tenir près du substrat dans la partie plantée à l’abri de toute lumière vive et a une activité nocturne, il apparaît surtout la nuit et passe son temps à fouiller le substrat à l’aide de son museau. Il est sociable avec les autres habitants du bac. Lorsque ce poisson donne une décharge électrique, il se produit autour de lui un champ magnétique qui varie selon les objets qui l’entourent. Il se serve de son organe sensoriel situe le long du corps pour déceler tout chan­gement dans le champ electrique des objets qui l’entourent et d’obtenir ainsi une vision très claire. Lorsqu’on observe le comportement du poisson éléphant, on constate qu’il émet les decharges électriques pour chercher de la nourriture et pour garder le contact avec les representants de leur epèce, car ce poisson aime se déplacer en groupe. Si on jette des proies vivantes au voisinage de ce poisson, il devient soudain tres agité et se precipite dans toutes les directions. On a pu déceler qu’il emet alors des secousses électriques. Ce systéme d’orientation électrique ne lui permet pas, cependant, de localiser parfaitement les proies et il n’identifie jamais exactement sa nourriture, meme en eau claire. Parfois Le poisson éléphant devient agrssif envers ses semblables, alors qu’il est très pacifiques avec d’autres poissons. II n’est possible de conserver plusieurs poisson éléphant  dans le même bac que si l’on prend la précaution de les mélanger avec d’autres especes et de les maintenir dans un aquarium volumineux.

Maintenance en aquarium:

Le poisson éléphant (Gnathonemus petersii) s’acclimate facilement dans un aquarium spacieux spécifique ou communautaire d’environ 200 litres contenant une eau douce, légèrement acide. Le fond du bac est recouvert d’un substrat sablonneux afin de lui permettre de le parcourir avec sa long museau sensitif,le substrat doit être composé de sable fin non tranchant (sans quartz), pour éviter que ce poisson ne détruise son museau tactiles. on dispose quelques touffes de plantes décoratives composées de plantes résistantes est complétées par de nombreuses cachettes parmi les racines de tourbière. La végétation doit être exubérante afin d’offrir de nombreuses retraites et abris très recherchés par ce poisson. L’aquarium est garni de nombreux éboulis rocheux formant des grottes et cavernes. Mais certains individus de cette espèce de poissons ont un caractère belliqueux et deviennent spontanément agressifs et territoriaux. Cette agressivité est souvent accentuée par l’exiguïté de l’aquarium. Mais il s’apaise dès qu’in évolue au sein d’un groupe d’au moins six de ses semblables et avec d’autres poissons calmes dans un aquarium de 400 à 500 litres. Le poisson éléphant est semi-nocturne, en milieu naturel il vit dans des eaux sombres et troubles car il aime l’obscurité et développe un comportement social particulier et donc une lumière filtrée par un tapis de plantes flottantes contribuent aussi au mieux-être de ce poisson. De nombreuses plantes peuvent vivre sous un faible éclairage, comme Anubias sp., la mousse de java, la fougère et Vallisneria.

Les paramètres de l’eau de conservation :

PH

 6 à 8

La dureté totale GH(TH)

 5 à 19
Température   22 à 28 °C

Les conditions générales de maintenance en aquarium

Éclairage

Un éclairage diffus atténué par un lit de plantes flottantes. Un éclairage mixte composé de néons, amélioré par quelques rayons de soleil, il faut compter 1 W pour 3 litres d’eau donc prévoir un éclairage de 100 W pour un aquarium de 300 à 400 litres pourvu de plantes qui supportent un faible un éclairage.
Plantes Des plantes périphériques disposées sur un sol sombre apportent du bien-être à cette espèce et qui supportent un faible un éclairage
Équipement Un filtre intérieur à décantation ou filtre extérieur muni d’une pompe à débit réglable, d’au moins deux fois le volume du bac par heure.
Un Chauffage modulé à 250 W pour un aquarium de 300 à 400 litres permet de maintenir la température de l’eau à 24°C
Entretien Le poisson éléphant (Gnathonemus petersii) est un des poissons les plus originaux est malheureusement fragile et peut attraper facilement des maladies dans les aquariums mal entretenus, un nettoyage des masses filtrantes tous les deux ou trois semaines, et des changements d’eau chaque mois d’au moins 25 % du volume du bac, conviennent bien pour ce poisson.

 

Alimentation  

Le poisson éléphant (Gnathonemus petersii) est carnivore , il se nourrit en milieu naturel surtout de vers et de larves qui se cachent dans le sol mou. mais en captivité ce poisson refuse les distributions de nourriture seches usielles (flocons et  granulés), en aquarium il s’alimente essentiellement de proies vermiformes et les artémias adultes.

Reproduction du poisson éléphant (Gnathonemus petersii)

Le mode de reproduction de ce poisson reste inconnu.

Liste des principaux maladies du poisson éléphant (Gnathonemus petersii)