Trichogaster labiosa (Gourami à grosses lèvres)



Trichogaster labiosa (Gourami à grosses lèvres) est une espèce de poissons exotiques de la famille des Osphronémidés. Il est répandu en Inde septentrionale et en Birmanie d’où il a été apporté en 1904. Cette espèce fut considérée, pendant de nombreuses années, comme étant une sous-espèce de colisa fasciata . Ce poisson doit son appellation à l’épaisseur des lèvres du mâle.
Synonymes :
Trichogaster labiosa  Day, 1877
Trichogaster labiosus Day, 1877
Colisa labiosa (Day, 1877)
Colisa labiosus (Day, 1877)

  •           Nom scientifique : Trichogaster labiosa
  •           Nom commun français : Gourami à grosses lèvres
  •           Nom commun anglais : Thick lipped gourami
  •           Origine: Birmanie (Myanmar)
  •           Taille: 8 à 9 cm
  •            Descripteur : Day, 1877
  •            Espérance de vie : 3 à 4 ans

Classification scientifique

Biotope :

Les rivières et les étangs lents ombragés. Il fréquente aussi les zones très végétalisées avec des plantes flottantes

Description :

Colisa-abiosa-trichogaster-labiosa

Colisa-abiosa-trichogaster-labiosa

Trichogaster labiosa possède un corps aplati est bombé dorsalement et ventralement. Il atteint 9 cm de long. Son corps est rayé  par des bandes transversales rouges irrégulières qui se détachent particulièrement bien sur la partie postérieure du corps. Les nageoires pelviennes sont étirées  et sont réduites à un seul rayon très long et servent d’organes sensitifs, elles sont rouges chez la femelle, incolores chez le mâle. Ce poisson possède en outre un labyrinthe situé à l’arrière de l’œil, grâce auquel il peut absorber l’oxygène de l’air en surface.

Comportement

Le  Gourami à grosses lèvres (Trichogaster labiosa) est un peu craintif, mais pacifique, on peut donc le faire cohabiter avec de plus petits poissons.

Maintenance

Le  Gourami à grosses lèvres est l’hôte idéal à placer en compagnie d’autres espèces calmes dans un bac d’ensemble d’environ 100 litres bien planté de végétaux flottants et des plantes périphériques. La plantation doit être éparse, complétée avec des racines de tourbière et des pierres lisses.

Les caractéristiques de l’eau pour la conservation :

  •                              PH : 6,0 à 7,5
  •                              La dureté totale GH(TH) : est de 5°GH à 15°GH
  •                              La dureté carbonatée KH : est de 1°KH à 2°KH
  •                               Température : 22°C à 27°C
  •                               Éclairage : un aquarium de 100 litres demande un éclairage de 50 W (1 W pour 2 litres). Il faut laisser des zones dans l’aquarium sous un faible éclairage  ou  tamiser la lumière par un lit de plantes flottantes

Nourriture

Le  Gourami à grosses lèvres est omnivore, dans la nature, il se nourrit ​​de petits invertébrés, d’insectes et autres espèces de zooplancton.  Il peu exigeant, la plupart des aliments proposés seront acceptés mais il montre une nette préférence pour les proies vivantes telles que tubifex, daphnies, enchytrées, cyclops et artémias adultes.

Dimorphisme sexuel

Le mâle est le plus grand, plus coloré, ses nageoires anale et dorsale sont prolongées en pointe.

Reproduction du Gourami à grosses lèvres (Trichogaster labiosa).

Pour la reproduction du Trichogaster labiosa, il leur faut un aquarium de 20 à 30 litres muni d’un couvercle, et garni de nombreuses plantes flottantes à la surface de l’eau ( Riccia, des Salvinia, des Pistia, mousse de Java). Mais ce poisson n’utilise pas les plantes comme support pour le nid d’écumes.

Les caractéristiques de l’eau pour la reproduction :

Pour stimuler la ponte chez les Gourami à grosses lèvres (Trichogaster labiosa), l’aquariophile devra donc offrir exclusivement aux poissons des proies vivantes (artémias adultes, vers de vase, et les larves de moustiques noires). Il est nécessaire  d’installer la femelle dans un autre aquarium à proximité du bac de reproduction ou de séparer le couple Gourami à l’aide d’une cloison de verre. Le mâle bâtit un grand nid d’écume. Le filtrage n’est pas indispensable. La construction du nid est achevée, c’est juste le moment d’enlever la vitre de séparation. Au cours d’un acte de ponte, le mâle enlace fortement la femelle, qui libère un chapelet d’œufs aussitôt fertilisé par le mâle. Après la ponte la femelle harcelée par les poursuites du mâle sera retirée de l’aquarium de reproduction. Le nombre d’œufs expulsés peut aller jusqu’à 1500 oeufs. Le mâle prend grand soin des œufs et des alevins. L’incubation des œufs dure environ 24 heurs. Dés que les minuscules alevins nagent librement, on retire le mâle. Les alevins sont nourris  d’infusoires  ou des rotifères  auxquels succèdent des nauplies d’artémias.

Liste des principaux maladies du poisson Gourami à grosses lèvres (Trichogaster labiosa)