poisson rouge ryukin



Poisson rouge ryukin, est une espèce de poissons d’eau froide de la famille des Cyprinidae. C’est un poisson rouge dit de ‘’fantaisie’’. Son corps ramassé est particulièrement étiré en hauteur, avec une inflexion à proximité de la tête. On le reconnaît aussi par son long voile double sur sa nageoire caudale. Le poisson voile de chine Ryukin est d’origine chinoise. Il est appelé communément ryukin parce qu’il est arrivé au Japon à travers les îles de Ryukyu qui se situe entre Taiwan et le Japon. Il y avait des références historiques que l’existence de Ryukins remonte à 1833, mais il est arrivé au Japon dans les années 1770. La littérature japonaise désigne le poisson ryukin sous le nom onaga (longtail) ou poisson rouge nagasaki. Dans les textes anglais, ils sont aussi appelés Japanese ribbontail, fringetail, fantail ou le veiltail.

Poisson-voile-de-chine-ryukin

poisson rouge ryukin

Classification scientifique :
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Actinopterygii
Sous-classe : Neopterygii
Ordre : Cypriniformes
Famille : Cyprinidés
Genre : Carassius
Espèce : auratus (Linnaeus, 1758)
Sous-espèce : Carassius auratus auratus (Linnaeus, 1758)

Description

Le poisson voile de chine ryukin est une variété de poisson rouge rustique et attrayante. Il peut atteindre 21 centimètres de longueur avec un corps ramassé et particulièrement étiré en hauteur, une tête pointue et un dos arqué. Il peut avoir de longues ou courtes nageoires avec une quadruple queue ou une triple queue. Il se distingue par une grande nageoire dorsale et une nageoire caudale souvent deux fois plus longue que son corps. La nageoire caudale du voile de chine ryukin peut comporter trois ou quatre lobes.  La teinte corporelle de cette espèce peut être métallique et iridescentes (rouge et blanc, blanc, rouge foncé fer et une coloration calicot).

Variantes

Yamagata kingyo (poissons rouges yamagata) ou Sabao (queue maquereau) ou tamasaba : une variété rustique simple du poisson rouge ryukin qui a été développée dans la préfecture de Yamagata au nord du Japon
Tetsu onaga (iron-colored longtail) : Une variété rare du poisson rouge ryukin

Comportement

Le poisson rouge ryukin, est le seul poisson rouge en forme d’oeuf qui peut facilement concurrencer pour la nourriture avec les variétés de poissons rouges allongés comme le  poisson rouge commun , le Comet , le poisson rouge Shubunkin. Comme la plupart des poissons rouges de fantaisie, Le voile de chine ryukin s’acclimate facilement dans l’eau douce des aquariums tropicaux tant qu’il n’y a pas de poissons territoriaux et agressifs dans l’aquarium. Quelques bons compagnons d’aquarium pour cette espèce sont le Chinese Blue Bitterling et le poisson Northern Redbelly Dace.

Maintenance :

Le poisson rouge ryukin est une espèce de poissons d’eau froide. Il est parmi les espèces de poissons d’eau froide qui convient parfaitement dans tous les aquariums communautaires. Il est indifférent aux qualités physico-chimiques de l’eau, à condition qu’elle soit claire, neutre, de 20 à 23 °C Il convient aussi pour les pièces d’eau des jardins, pendant la saison chaude. Il est aussi possible de le conserver en bonne santé dans un petit aquarium, et même de le conserver long­temps en vie dans une grande boule équipée d’un filtre.

Alimentation

La plupart des aliments proposés seront acceptés mais il montre une nette préférence pour les proies vivantes (Artémia salinas adultes, proies vermiformes, les daphnies…etc). Les aliments lyophilisés et congelés conviennent également.
Régime alimentaire : Omnivore
Aliment en flocons : Oui
Tablette : Oui
Aliments vivants ou congelées (artémias salinas adultes, proies vermiformes)
Nourriture végétale : oui
Fréquence de nourrissage : La nourriture doit être variée pour les poissons queue de voile ryukin et distribuée en quantité modérée (deux à trois repas par jour).

La reproduction du poisson rouge ryukin

Sa reproduction difficile est réalisable avec des poissons voile de chine ryukin âgés de 2 à 3 ans. Il faut tout d’abord leur fournir une nourriture riche et de préférence vivante composée de proies vivantes (les larves de moustiques noir ou rouge et les artémias salinas). En quelques semaines, les femelles queue de voile prennent de l’embonpoint. Pour stimuler ces poissons à pondre, il faut baisser la température de l’eau de l’aquarium de conservation durant l’hiver jusqu’à 5°C car le cycle de maturation des poissons voile de chine doit passer par une phase de dormance.  Au printemps, la température de l’eau du bassin de ponte doit être à environ 23 °C, les poissons rouge ryukin s’apprêtent à frayer en banc. La Reproduction collective de ces poissons exige l’installation d’un bassin de plus de 1 mètre de coté et peut profond (30 à 45 cm de hauteur) dont le fond est recouvert de petits rameaux et plantes aquatiques à feuillage finement divisé (mousse de java…) (désinfectée pendant 10 à15 minutes à l’eau bouillante). Il convient d’installer un filtre pour brasser.
La composition physico-chimique de l’eau :
PH : 7
La dureté totale GH : 10 ° GH
Dureté carbonatée KH : 2 ° KH
Température : 23 °C
Le couple des poissons reproducteur est constitué d’une femelle et de deux ou trois mâles. Pour une reproduction collective, on introduit alors dans le bassin de reproduction une ou deux femelles en compagnie de plusieurs mâles. La maturité sexuelle des poissons voile de chine ryukin est atteinte à 3 ans pour les femelles et 2 ans pour les mâles, mais ces poissons peuvent s’accoupler dès l’age de 1 à 2 ans.
Au cours des parades nuptiales et des poursuites énergiques, les oeufs translucides et adhésifs, aussitôt fertilisés par le mâle sont éparpillés parmi les plantes fines et d’autres supports. Les parents, doivent être enlevés de toute urgence, avant qu’il ne mangent leurs œufs. Ces poissons sont très prolifiques. Les œufs sont très sensible aux moisissures, on les traitent avec le bleu de méthylène à 5 % (la dose est 2 gouttes de bleu de méthylène pour 10 litres d’eau du bassin). Les œufs blancs non fertilisées doivent être enlevés soigneusement, pour éviter la prolifération des moisissures filamenteuses parmi les œufs vivants. L’incubation des oeufs dépend de la température de l’eau du bassin. Dans un délai de 2 à 5 jours, l’éclosion a lieu et les alevins s’accrochent aux plantes et aux autres supports. 3 jours plus tard, la réserve vitelline des alevins est complètement résorbée. Les roifières et les infusoires, sont acceptés après la nage libre des jeunes alevins. Plus tard ils acceptent des nauplies d’artémias salinas.