Poisson rouge Queue de voile



Poisson rouge Queue de voile d’aujourd’hui est le descendant d’une carpe sauvage, connu sous le nom de Prusse carpe, carpe prussienne argent, ou Gibel Carp Carassius gibelio (syn:auratus gibelio) . Elle a été décrite par Bloch en 1782. Depuis de nombreuses années, on croyait que les poissons rouges sont issus de la Carassin Carpe Carpe d’or ou auratus Carassius qui est décrit par Linné en 1758, mais des recherches plus récentes sont dirigées vers l’ancien. Dans le début des années 1500, ces poissons ont été exportés pour la première fois au Japon puis en Europe.  Le poisson queue de voile est le fruit de sélections effectuées durant des siècles, avec une patience dont seuls les éleveurs Asiatiques paraissent capables et ont sélectionnés de merveilleuses couleurs et formes de poissons d’or que nous voyons aujourd’hui. Le poisson queue de voile est un poisson d’eau froide qui grandit relativement vite. Il demande de grands aqua­riums, si possible alimentés à l’eau courante. Ils convient pour les pièces d’eau des jardins, où ils peu­vent hiverner à très basse température à condition que l’eau ne gèle pas. Mais certaines variétés ne supportent pas une température au dessous de + 15 °C et aiment une eau claire, neutre, de + 20 à 23 °C.

poisson-rouge-queue-de-voile

poisson rouge queue de voile

Classification scientifique :
Classe : Actinopterygii
Sous-classe : Neopterygii
Ordre : Cypriniformes
Famille : Cyprinidés
Genre : Carassius
Espèce : auratus (Linnaeus, 1758)

Description

Le poison rouge queue de voile a un corps ramassé et ovoïde. Toutes ses nageoires sont plus longues, la nageoire pelvienne est double, la nageoire dorsale est particulièrement développée et flotte comme un drapeau, la queue comporte trois lobes avec une extrémité droite ou sinueuse. La teinte corporelle de ce poisson est rouge uni, blanche, noire, orange, ou à taches multicolores. Le poisson rouge Queue de voile Kaliko ressemble au poisson rouge Kaliko. La variété du poisson Queue de voile Chaperon rouge ou Tancho est de couleur blanche avec une tache rouge sur la tête.  Ces poissons atteignent leur pleine beauté vers l’âge de quatre ans

Dimorphisme sexuel

Les sexes sont difficilement reconnaissables. On dit que la femelle poisson rouge Queue de voile a, un ventre plus rebondi.  Mais pendant la période de reproduction, les mâles présentent des boutons nuptiaux très développés, appelés « boutons de noce » sur la tête et le corps et ont une allure plus élancée que les femelles. La région ventrale chez les femelles est convexe alors qu’elle est concave chez les mâles.

Maintenance en aquarium

Dans un grand aquarium, bien équipé, les changements d’eau seront considérable­ment espacés. L’aquarium sera bien entendu non chauffé. Le poisson rouge queue de voile de grande taille doit vivre dans un grand aquarium, bien équipé comme pour les espèces exoti­ques, à quelques différences près. Il faut éviter de surpeupler le bac.  La règle est : un poisson de taille moyenne pour 10 litres à 20 litres d’eau. L’eau doit être bien filtrée et fortement aérée; le sol sera constitué d’un mélange à 50 % de sable et quartzite. La plantation dense à la périphérie laisse un espace libre au centre, sera réalisée à l’aide des plantes choisies parmi celles assez dures pour ne pas être consommées, et assez rustiques pour vivre à moins de 20°C. On l’emplira d’une eau modérément dure; celle du robinet, par conséquent, convient pour les poissons voile de chine. Le bac sera couvert ; pour éviter une concentration de sels minéraux, due à une trop grande évaporation, de même qu’il sera normalement éclairé, pour favoriser la croissance des plantes et des algues vertes, indispensables dans l’alimentation de ces poissons.
Taille minimale de l’aquarium : 40 litres.
Type de substrat : sol est à base de sable.
L’éclairage : Modéré – éclairage normal
Température : de 18 à 23 ° C
Gamme pH : 6,5 à 8
Dureté : de 5 à19 °GH
L’eau Saumâtre : Parfois – Le poisson rouge Queue de voile est un poisson d’eau douce, mais ils peuvent tolérer une eau légèrement saumâtre. Pourtant, la salinité doit être maintenue en dessous de 10%, une densité inférieure à 1,002.
Débit des filtres : Faible – Ce poisson peut souvent se blesser sur l’entrée du filtre,
Zone de vie :   Surface, Milieu et parfois au fond
La durée de vie : La durée de vie des poissons rouges moyenne est 10 à15 ans, bien que ils puissent vivre 20 ans ou plus dans les bacs de poissons rouges bien entretenus.

Comportement

D’un caractère sociable et paisible, le poisson rouge queue de voile peut être maintenue dans un vaste aquarium. Il développe de bonnes relations avec ses congénères, ignorant totalement les autres espèces même de petite taille au sein d’un aquarium d’ensemble. Il est déconseillé de conserver les poissons Barbus de Sumatra avec le poisson rouge Queue de voile car les poissons barbus, en général dans un banc important (plus de 10 individus) deviennent très agressifs envers les poissons à voile.

Alimentation

Omnivore, le poisson rouge queue de voile accepte les aliments préparés mais préfère nettement les proies vivantes comme les tubifex, daphnies, enchytrées, cyclops et artémias adultes. Quand on veut élever en aquarium des poissons queue de voile sains, bien colorés et résistants aux maladies, leur donner la nourriture appropriée est d’une importance capitale. Les avis diffèrent sur ce que doit être cette nourriture, mais, en tout cas, il faut partir des lois naturelles. Dès l’achat des poissons queue de voile dans un magasin spécialisé d’aquariophilie, il faut s’assurer que l’on peut réaliser les conditions de vie qui leur sont indispensables. On doit veiller à ce que les poissons queue de voile ne reçoivent pas de nourriture qui ne leur convient pas, comme des miettes de pain qui se décomposent rapidement dans l’eau.
La plupart des espèces de poissons rouges acceptent une nourriture mixte, c’est-à-dire composée de nourriture vivante et des matières végétales.
En ce qui concerne les proies vivantes, les vers de vase (Tubifex) sont particulièrement recommandés pour les voiles de chine. Ils se trouvent dans la vase des rivières aux endroits où se déversent les eaux usées et on peut se les procurer dans tous les magasins aquariophile. Afin que ces petit vers rouge ne manquent pas d’oxygène, on les conserve dans des récipients en verre peu profonds où l’eau coule sans arrêt goutte à goutte. On peut également utiliser des petits crustacés d’eau salée (Artemia salina) qui atteignent environ un centimètre de longueur. Leurs œufs, très petits, peuvent être conservés au sec pendant des années. Plongés dans l’eau salée à raison de 35 à 40 grammes par litre d’eau, il en sort des nauplies après 24 heurs. On obtiendra des renseignements concernant leur élevage dans tout magasin spécialisé d’aquariophilies.

Reproduction du poisson rouge queue de voile

La reproduction du poisson rouge queue de voile s’obtient sans difficulté dans une eau vieillie modérément dure, maintenue à 23°C; celle du robinet, par conséquent, convient bien pour la reproduction. Pour stimuler ces poissons à pondre, il faut baisser la fourchette de température de l’eau du bac durant l’hiver jusqu’à 5°C car le cycle de maturation des poissons rouges doit passer par une phase de dormance.  Au printemps, la température de l’eau doit être réglée à 23 °C, les poissons rouges queue de voile s’apprêtent à frayer en banc. La reproduction exige l’installation d’un un bassin carré d’environ un mètres de côté, la hauteur de l’eau ne dépasse pas 40 cm. Le bassin est garni de plantes à feuilles fines qui recevront les œufs. Les poissons destinés pour la reproduction seront nourris de proie vivantes pendent deux semaines. Les femelles deviennent gravides, c’est juste le moment de préparer le bassin de ponte.

La composition physico-chimique de l’eau :

PH : 7
La dureté totale GH : 10 ° GH
Dureté carbonatée KH : 2 ° KH
Température : 23 °C
Il est préférable d’installer une grille bien ajustée au fond du bassin et un tapis de plantes à feuillages finement découpées, pour protéger les œufs du cannibalisme parental. Le couple destiné pour la reproduction est constitué d’une femelle et de deux ou trois mâles. On introduit alors dans le bassin de ponte une ou deux femelles en compagnie de plusieurs mâles. La maturité sexuelle est atteinte à 3 ans pour la femelle et 2 ans pour le mâle, mais ces poissons peuvent se reproduire dès l’age de 1 à 2 ans.
Au cours des parades nuptiales et des poursuites énergiques, les oeufs adhésifs immédiatement fécondés par le mâle sont éparpillés parmi la végétation, mais les parents les recherchent et les dévorent comme des friandises qu’ils adorent. Les reproducteurs doivent être retirés immédiatement après la ponte. Les Poissons rouges et en particulier les poissons voile de chine sont très prolifiques. Les œufs en général sont sensible aux moisissures, on les traitent avec quelques gouttes de bleu de méthylène à 5 % (la dose est 2 gouttes de bleu de méthylène à 5% pour 10 litres d’eau). Il aussi très important de supprimer soigneusement les œufs blancs non fertilisées pour éviter la prolifération des moisissure filamenteuse parmi les œufs fécondés. L’incubation des oeufs ne dépend que de la température de l’eau, elle dure environ 2 à 5 jours. La réserve vitelline se résorbe en 3 jours. Les alevins sont minuscules et sont trop petits pour être nourris directement aux nauplies d’artémias et les micro-vers. Les roifières et les infusoires, sont acceptés après la nage libre des alevins.