Poisson rouge Pompon



Le poisson rouge Pompon est une variété du poisson rouge commun, il présente une excroissance des tubercules nasaux, d’où le terme de « pompon ». Idéalement, l’excroissance devrait être bien sphérique. Le poisson rouge commun supporte des températures très basses, ce qui rend ces poissons idéals pour les bassins extérieurs. Tandis que le poisson rouge Pompon ne supporte pas une température au dessous de +15 °C et aiment une eau claire, neutre, de 20 à 23 °C. Cette variété du poisson rouge est un peu fragile à cause de son corps en forme d’œuf et les grandes nageoires, il est incapable de concurrencer les autres poissons très actifs pour se nourrir. Il ne doit pas être mélangé avec les autres variétés de poissons rouges remuants.

poisson-rouge-pompon

Poisson rouge Pompon

Classification scientifique :
Classe : Actinopterygii
Sous-classe : Neopterygii
Ordre : Cypriniformes
Famille : Cyprinidés
Genre : Carassius
Espèce : auratus (Linnaeus, 1758)

Description

Le poisson rouge Pompon est une variété de poissons rouges en forme d’oeuf. Cette variété du poisson rouge commun est caractérisé par des excroissances des tubercules naseaux ressemblant à des pompons. Ces excroissances de la peau autour des narines comme des pompons sont développées par l’élevage sélectif.  La nageoire dorsale est présente ou absente, l’anale et la caudale sont profondément fourchues. Le fusa de hana ou pompon oranda est un pompon élégant avec une nageoire dorsale. La taille en général du poisson rouge Pompon est d’environ 16 cm.

Maintenance en aquarium

Le poisson rouge Pompon est une espèce de poissons d’eau froide, il est très fragile et aussi très peu exigeant sur la composition physico-chimique particulière de l’eau. Il peut être conservé dans un bocal ou un bac de poissons rouges, ou même dans un étang pendant la bonne saison.
Taille minimale de l’aquarium : 40 litres.
Type de substrat : Tout
L’éclairage : Modéré – éclairage normal
Température : de 18,3 à 22,2 ° C
Gamme pH : 6,0-8,0
Dureté : 5-19 °GH
L’eau Saumâtre : Parfois – Le poisson rouge Pompon est un poisson d’eau douce, mais ils peuvent tolérer une eau légèrement saumâtre. Pourtant, la salinité doit être maintenue en dessous de 10 %, une densité inférieure à 1,002.
Débit des filtres : Faible – Le poisson Pompon peut souvent se blesser sur l’entrée du filtre,
Zone de vie dans l’aquarium : Surface, Milieu et parfois au fond

Alimentation

Omnivore, Le poisson rouge Pompon s’alimente avec des matières animales vivantes, mais aussi avec des matières végétales et la nourriture sèche et également toutes sortes d’aliments frais, surgelés et en paillettes.
Régime alimentaire : Omnivore
Aliment en flocons : Oui
Tablet Pellet : Oui
Aliments vivants (poissons, artémias adultes, vers)
Nourriture végétale : oui
Fréquence de nourrissage : Plusieurs repas par jour

Comportement

Le poisson rouge Pompon est espèce paisible, il développe d’excellentes relations avec ses congénères et les autres espèces ignorant les autres espèces trop petites. Il est déconseillé de conserver les Barbus de Sumatra avec le poisson voile de chine Pompon car les poissons barbus, en général dans un groupe important deviennent très agressifs envers les poissons à voile. Ils importunent les poissons rouges à voiles dont ils sectionnent l’extrémité de leurs nageoires.

Les différences sexuelles

Les sexes sont difficilement reconnaissables. La femelle poisson rouge Pompon possède un ventre plus rebondi.  Mais pendant la saison de reproduction, les mâles sont plus petits et ont une allure plus élancée que les femelles et présentent pendant la saison de reproduction des boutons nuptiaux, appelés  » boutons de noce  » sur la tête et le corps. La région ventrale chez les mâles est plutôt concave et convexe chez la femelle

Reproduction du poisson rouge Pompon

La reproduction du poisson rouge Pompon s’obtient sans difficulté, il suffit d’installer un couple formé d’une femelle et de deux ou trois mâles âgé d’1 an à 2 ans dans un grand aquarium avec une hauteur d’environ. Il faut tout d’abord alimenter copieusement ces poissons avec une nourriture composée de proies vivantes ou congelées (artémias, larves de mouches chironomes (vers de vase), des larves de moustique noires). Pour protéger les œufs du cannibalisme parental, il est préférable de garnir le fond de l’aquarium de reproduction avec un tapis constitué des touffes denses de plantes aquatiques à feuillage vert sombre, finement divisé, parmi  lesquels  tombent les œufs.

Les paramètres de l’eau :

PH : 7
La dureté totale GH : 10 ° GH   (17,8 ° TH)
Dureté carbonatée KH : 2 ° KH (3,6 ° TAC)
Température : 23 °C
Après la ponte, il faut retirer les géniteurs et obscurcir l’aquarium de ponte. Les œufs, très nombreux, sont translucides et sont sensibles aux moisissures, on les protège avec du bleu de méthylène à 5 % (la dose est 2 gouttes pour 10 litres d’eau du bassin). Pour éviter la contamination des œufs fertiles par les champignons, il faut supprimer soigneusement les œufs blancs non fécondés. L’incubation des oeufs dure environ 2 à 5 jours. La réserve vitelline des alevins se résorbe en 3 jours. Les alevins sont beaucoup trop petits pour être nourris avec des nauplies d’artémias salina et les micro-vers. Les roifières et les infusoires, sont acceptés après la nage libre des jeunes alevins.