Poisson discus



Poisson discus, c’est une espèce de poissons d’eau douce de la famille des Cichlidaes, il vit dans l’Amazone.  Sa reproduction en aquarium, considérée longtemps comme impossible, elle est maintenant courante. II semble exister deux espèces dans la nature, Symphysodon discus (discus de Heckel) (trois bandes verticales dont la médiane plus marquée) et Symphisodon aequifasciatus (neuf bandes verticales minces plus ou moins marquées).
Espérance de vie : 15 ans
Classification scientifique
Classe : Actinopterygii
Ordre : Perciformes
Famille : Cichlidae
Genre : Symphysodon

Description

Son corps rond de forme élégante parfaitement discoïde et fortement aplati, il peut atteindre 18 cm de long. Le sexe n’est reconnaissable que pendant la saison du frai, lorsque le mâle possède un organe génital pointu, tandis que la papille urogénitale de la femelle a la forme d’un cône tronqué. En dehors de la saison du frai, le mâle se distingue de la femelle uniquement par la couleur des nageoires ventrales rouges qui ont trois rayures vertes dans le sens de la longueur, tandis que celles de la femelle n’en ont qu’une.
Les sous-espèces du Symphisodon aequifasciatus

poisson discus

Symphisodon aequifasciatus

  • Le Discus vert
    • Nom commun : discus vert
    • Nom scientifique : Symphysodon aequifasciatus aequifasciatus, Pellegrin 1904
    • Origine : l’ouest de l’Amazonie (du rio Puru jusqu’aux frontières équatoriennes, péruviennes et colombiennes).
    • Caractéristiques : La teinte corporelle du corps est souvent brun orange et peuvent être jaune ou mauve ou blanc à reflet bleu métallique constellé de points rouges. La nageoire anale est bleu vert irisée uniforme, elle est agrémentée sur certains sujets de points rouges.
  • Le Discus brun
  • Nom commun : discus brun
  • Nom scientifique : Symphysodon aequifasciatus axelrodi, Schultz 1960
  • Origine : est lui présent depuis l’embouchure de l’Amazone à Belém jusqu’à Manaus. Il tient son nom scientifique du docteur Herbert Axelrod.
  • Caractéristiques : La coloration de cette sous-espèce varie suivant les régions et peuvent être brun clair, rouge, orangé et jaune, mauve.
  • Le Discus bleu
  • Nom commun : discus bleu
  • Nom scientifique : Symphysodon aequifasciatus haraldi, Schultz 1960
  • Origine : il se rencontre depuis le rio Puru, le rio Manacapuru et le lago Manacapuru jusqu’au-delà de Santarem.
  • Caractéristiques : Les colorations sont les mêmes que ceux de Symphysodon aequifasciatus aequifasciatus, les vermicules bleues irisées au niveau du front et sur le dernier tiers inférieur du corps sont beaucoup plus nombreuses.Certains d’entre appelé royal (bleu ou rouge) ont des vermicules sur tout le corps.

Les sous-espèces du Symphysodon discus

poisson discus

Symphysodon discus

  • Symphysodon discus discus
    • Nom scientifique : Symphysodon discus discus (Heckel 1840)
    • Origine : Amérique du Sud: bassin de l’Amazone au Brésil, près de l’embouchure de la rivière Negro, dans le cours inférieur du fleuve Abacaxis, et dans le cours inférieur du fleuve Trombetas.
    • Caractéristiques : Ce discus possède 45 à 53 écailles cnétoides sur la partie médiane du corps.
  • Symphysodon discus willischwartzi
  • Nom scientifique : Symphysodon discus willischwartzi (Burgess 1981)
  • Origine : Amérique du sud : bassin de l’Amazone au Brésil, près de l’embouchure de la rivière Negro, dans le cours inférieur du fleuve Abacaxis, et dans le cours inférieur du fleuve Trombetas.
  • Caractéristiques : Ce discus possède 53 à 59 écailles.

Maintenance en aquarium

Ce Cichlidae du bassin amazonien est sensible à la qualité physico-chimique de l’eau et nécessite une filtration sur tourbe. Il apprécie une eau douce, acide et peu minéralise avec une température assez élevée de 28 à 30 °C. De fréquents renouvellements d’eau douce et acide sont très apprécies et ravivent les teintes du poisson discus. Il est très sensible aux montées de nitrates et apprécie de fréquents changements d’eau. Il est aussi sensible à toute variation trop brutale de la température, l’idéal étant de la maintenir vers 29 °C.
La composition physico-chimique de l’eau des discus
PH : 6,5
La dureté totale GH moins de 5°GH
Température entre 26°C à 32°C
Conductivité moins de 120 µS/cm
Les différents types d’eau à l’état sauvage :

Eau blanche (ocre-jaune) Eau claire (vert limpide) Eau noire (marron limpide)
GH 0,9 0,3 à 0,8 0,3
KH 0,2 à 0,4 0 à 0,3 0 à 0,1
PH 6,5 à 6,9 4,6 à 6,5 3,8 à 5,3
Conductivité en µS/cm 30 à 70 15 à 30 8 à 15

Alimentation

Omnivore, sa nourriture comporte un assortiment de proies vivantes, les aliments congelés conviennent également (artémia, larves de moustique noire et rouge, tubifex). Les repas quotidien du poisson discus offre toujours un superbe spectacle. Nourrissez ces poissons avec parcimonie et dans des quantités qu’ils peuvent ingérer en quelques minutes.

Comportement

Le couple discus a un caractère belliqueux au cours des périodes de reproduction, il devient beaucoup plus paisible ensuite. Il est pacifique, il développe de bonnes relations avec ses congénères et les autres espèces dans l’aquarium communautaire, il se montre territorial au moment de la reproduction et s’isole par couple. Il ne se plaît que dans un grand aquarium qui comporte de nombreuses cachettes. Le poisson discus peut partager le bac avec d’autres espèces vivant en eau douce et acide telles que le nez rouge, tétra néon et des Corydoras. Comme chez tous les poissons de la famille des cichlidés, il existe une hiérarchie sociale plus au moins marquée selon les moments, le mâle dominant impose sa loi a l’ensemble, les contacts entre deux mâles sont houleux et les combats sont parfois violentes sans s’infliger de blessures graves, plus le nombre de poissons dans l’aquarium est important et plus l’agressivité sur les autres poissons discus diminue.

Reproduction des discus

Pour la reproduction, la température de l’eau doit avoisiner les 28°C et l’eau doit être très douce et faiblement acide. Après la naissance, les alevins se nourrissent d’une sécrétion visqueuse de la peau des parents, auxquels ils s’accrochent. Les deux parents qui prennent alternativement soin de leurs rejetons ne sont extraits de l’aquarium que lorsque les petits sont capables de se nourrir seuls.

Les caractéristiques générales de la reproduction des discus

Mode: dioecism
Fertilisation :externe
Taille de l’aquarium de ponte : 150 à 200 litres
Couple pour la reproduction : un mâles pour une femelle.
PH : 5 à 6
La dureté totale GH : 5 °GH
La dureté carbonatée KH : 1 °KH
Température : 28 à 30 °C
Nombre d’œufs par couple : plus de 150 à 200 oeufs
Durée d’incubation : 72 heurs à 24 °C
Nourriture des alevins : sécrétion visqueuse de la peau des parents et après des artémias salinas.

Les maladies

La maladie dite « des trous » est une affection fréquente chez le poisson discus qui se caractérise par l’apparition de lésions creuses. Le parasite responsable de cette maladie est le protozoaire unicellulaire flagellé de la famille des Octomitidés et du genre (Hexamita et spironucleus). Ces protozoaires vivent dans l’intestin des poissons et peuvent être traitées par l’augmentation de la température de l’eau jusqu’à 37°C durant une période de 72 heurs, avec une température de l’ordre de 37°C à 37,5°C on est très proche du seuil mortel, on doit donc contrôler le degré de la température avec un thermomètre médical ou électronique. On cas d’échec on peut utiliser le produit Métronidazole ( Flagyl ), il s’utilise en bains dans un aquarium hôpital ( la dose : 1 g pour 100 litres jusqu’à 2 g en cas de résistance ), on peut également utiliser les autres dérivés de ce produit, comme le Miconazole (Daktarin ), le Kétoconazole ( Nizoral ) et le Ténonitrinazole (Atrikan). Lorsque les protozoaires sont installés dans le foie ou les reins des poissons, la maladie se développe rapidement, il y a apparition des lésions visible à l’oeil nu sur la peau.

Liste des principaux maladies du poisson Discus